Bonjour les chatons, aujourd’hui je reviens avec un billet humeur et ma foi cela faisait plutôt longtemps. Mais je les adore car je peux y laisser voguer ma plume et vous parler à cœur ouvert. Dans ce petit billet j’avais envie de vous parler d’amour et surtout de ces 5 semaines éloignées de mon chéri, qui touchent ENFIN bientôt à leurs fins. Vous avez été nombreuses à m’envoyer des petits mots de soutien et ça m’a fait le plus grand bien. Bien évidemment certains sont séparés des mois, des années donc je relativise, mais 5 semaines ce n’est pas insignifiant non plus. Je vais donc vous raconter comment j’ai vécu et traverser cette période afin que, si vous vivez un jour la même chose, cela puisse vous aider. Même si je vais être très honnête et que oui ça ne sera pas facile !

Tout a commencé ce 31 mai quand j’ai laissé mon homme, qui était entré dans ma vie quelques mois plus tôt, partir poursuivre son aventure au Canada. Un road trip de plusieurs semaines entre amis à l’autre bout du monde. Une incroyable aventure que n’importe qui pourrait lui envier. Malgré mes gros sanglots qui coulaient sur le quai de la gare, ceux que j’essayais de retenir tant bien que mal (mais plutôt très mal), j’étais heureuse pour lui. Heureuse car je savais que quelque chose de fort l’attendait. Moi, ce jour là j’étais une épave. Je pleurais, sans m’arrêter. Pour moi c’était la fin. Quelque chose qui me paraissait insurmontable mais surtout qui aller changer ce que nous avions débuté à construire ces quelques mois. Pour moi c’était déchirant, j’allais partir dans l’oubli, j’allais être une habitude à laquelle on se défait, quelque chose de lointain dont on ne se souvient que difficilement, qui s’efface avec le temps. J’avais le cœur en morceaux. Je me disais, tout le monde me disait, ce n’est que le début, tu vas t’y faire. Mais la première semaine je ne m’y faisais pas. On a beau vous répéter, « c’est normal, ça va passer », vous n’y croyait pas. Ça passe pas et ça fait mal BORDEL ! Bref, ces 5 semaines allaient être insupportables pour moi et pour mon entourage qui me voyait broyer du noir. Et puis à cet instant là, quand tu as de ces nouvelles qui à la fois te mettent du baume au coeur mais renfonce aussi le couteau dans la plaie, tu te dois de t’effacer. Il était hors de question de me victimiser, de lui transmettre mon chagrin, mes peurs, mes doutes. C’était son moment à lui. Le moment où tu es là pour lui. C’est son aventure et il était impensable de venir la gâcher. Je le faisais passer lui avant moi et ça paraissait naturel.

Et puis la première semaine est passée et j’ai entamé la deuxième et c’est là où le changement est arrivé. J’étais divinement bien entourée de ma famille et mes copines ! Surtout ma Anais chez qui je restais des jours à rigoler, bloguer, chiller, parler, bouger à droite à gauche. Bref je me suis occupée l’esprit. Non pas que vous allez l’oublier. Ça n’arrivera pas, pas un seul instant. Mais vous vous accommoderez à la situation. Vous prendrez le temps pour vous, de refaire des choses que vous aviez délaissé. Je me suis remise intensément au sport par exemple. Vous allez vivre avec et ça, pour moi, pendant les 2 semaines qui ont suivi. Heureusement j’ai un homme en or qui m’a donné beaucoup de nouvelles, qui m’a rassuré même quand je n’osais pas lui dire mes inquiétudes, qui a su s’ouvrir à moi et me dire les mots que j’avais envie d’entendre, avec sincérité. Je me suis alors sentie plus forte. Le lien entre nous est devenu fort. Il s’est passé quelque chose, je ne sais pas quoi mais comme un déclic, une évidence. C’était lui et moi, même à l’autre bout. Notre histoire était capable de surmonter tout ça et nous allions même en sortir plus fort.

C’est à ce moment là que j’ai réalisé que tout ce qu’on m’avait dit était vrai. Que ça allait être dur mais que cette expérience nous souderait et nous rapprocherait. Et je pense que ça a été le cas pour moi mais pour lui aussi. Même à fond dans son aventure il ne vous oubliera pas. Vous faites partie d’un bout de sa vie et il va revenir et avoir envie de poursuivre à plein le corps ce que vous avez commencer à construire. Aujourd’hui j’entame la dernière semaine et je rentre dans la dernière phase. L’excitation. Je suis tellement pressée de le retrouver que je pense que, pour le coup, cette semaine va être INTERMINABLE ! A l’heure où je posterai cet article, ce sera le jour de nos retrouvailles. Et l’excitation est à son apogée puisque je lui fais la surprise de monter à Paris pour son arrivée de Montréal. Car en plus, c’est le jour de son anniversaire. Je prépare cela depuis la semaine dernière et c’est trop dur de garder le secret tellement je suis contente. Mais je pense que la surprise sur son visage vaudra clairement le coup de tous ces jours de patience. J’ai hâte que nos regards se croisent, nos lèvres se sourient, nos mains se serrent. Je ressens déjà ces palpitations qui vont être si forte à quelques secondes de son arrivée. Je suis déjà telle une enfant. Mais ça c’est une histoire que je vous raconterai très vite.

Au final ce voyage aura été incroyable pour lui mais aussi bénéfique pour notre couple. Je me suis vraiment aperçu que notre couple était bien réel et surtout fort. Je n’ai plus aucun doute, sur lui, sur nous. Je sais ce que je veux, ce que je ressens et où on va. Alors je ne vous dis pas que cela sera facile, non loin de là. Vous allez avoir mal, vous allez être triste, vous allez avoir peur, vous allez vous imaginer des choses terribles, vous allez douter, vous allez en avoir marre. Mais surtout vous allez l’aimer, le supporter dans cette aventure de vie, le pousser à profiter au maximum de chaque instant, vous allez découvrir que vous êtes forte, que vous pouvez vous mettre en retrait et accompagner celui que vous aimez. Et la vie vous le rendra au centuple. Je suis aujourd’hui une femme encore plus comblée, j’ai reçu énormément d’amour, de confiance, de partage même à des millions de kilomètres, avec quelques messages et deux trois appels. Alors rappelez vous, vous allez tomber de haut oui, mais oui vous vous relèverez et encore plus fort. Votre aventure va aussi commencer !

Written by

Aurore Bird

Bonjour et bienvenue sur mon blog ! Moi c'est Aurore, j'ai 25 ans et j'ai décidé de partager avec vous mes petits coups de coeur vestimentaire, mes lieux favoris et mes aventures du quotidien ! Viens me suivre dans ma routine vintage !